La place des Vosges, 1605-1612

Des manufactures à la fête, histoire de la place


Les arcades de la Place des Vosges

Des manufactures aux hôtels particuliers

À l’origine, la volonté d’Henri IV pour la place Royale est de créer, en ce lieu aux limites de la ville, un secteur voué à la fabrication d’étoffes précieuses et de tapisseries qui rivaliserait avec les grandes manufactures de Lyon, Milan ou Tours. Pour cela, il compte sur l’aide de grands fabricants, à qui il cède des terrains pour y construire les structures nécessaires mais aussi des logements pour le personnel. Cette intention royale est très vite contrariée : plutôt que de proposer un toit à leurs ouvriers, les investisseurs se réservent ces grandes parcelles pour y construire de riches demeures. Ce tout nouveau quartier devient à la mode et attire la noblesse, puis la manufacture ferme ses portes, en 1607, pour laisser la place à l’élite du royaume qui prend possession de ces demeures.

Une place royale… et aristocratique

Au centre de l’aile sud de la place, un bâtiment se distingue par sa surélévation : c’est le pavillon du roi. Son rez-de-chaussée, ouvert et voûté, fait office d’entrée principale de la place. Les sculptures sur la façade rappellent que cet édifice a été construit grâce au financement de la Couronne de France : on y remarque le monogramme (l’initiale) d’Henri IV et son portrait au-dessus de la fenêtre centrale du premier étage. Le pavillon de la reine est construit en face, au nord de la place.
Ces deux pavillons principaux sont entourés d’hôtels particuliers. Ce sont des logements urbains luxueux destinés à n’être habités que par une seule famille. Toutes les maisons de la place des Vosges ont été construites pour des personnages très importants : des conseillers du roi, des courtisans, des financiers…
 

Un lieu de fête

Une des premières dates qui marque l'histoire de la place des Vosges est celle du mariage entre Louis XIII et la fille du roi d'Espagne, Anne d'Autriche, en 1615. Cette union très attendue de part et d'autre des Pyrénées est célébrée en grande pompe. Après une procession dans les rues de Paris, la cour et le peuple se retrouvent sur la place Royale, qui a été entièrement décorée à cette occasion. En hommage aux époux, des parades, des défilés de chars et d'animaux se succèdent autour d'architectures éphémères, spécialement construites pour ce jour. De nombreux divertissements sont proposés : les feux d'artifice, les joutes, les passes d'armes, les coups de canon, les poèmes musicaux, rythment la journée. Un grand carrousel est aussi organisé par la noblesse d'épée : ce spectacle, qui prend la forme d'un grand tournoi, est intitulé "le Roman des chevaliers de la gloire". Des estrades et des balcons chargés d'étoffes et de broderies d'or sont aussi installés tout autour de la place pour permettre d'apprécier le spectacle.