Histoire

Ordonnance de Villers-Cotterêts

1539

Par l’ordonnance de Villers-Cotterêts, signée en 1539, François Ier déclare le français langue officielle (à la place du latin) et décide la création des registres de naissance, de mariage et de décès dans les paroisses. Pour la première fois, la population peut être évaluée avec précision. Cette ordonnance marque une étape dans la centralisation du pouvoir et l’importance de l’administration.
Elle accroît le contrôle royal sur la France tout en l’unifiant davantage. Cette volonté d'unifier le royaume derrière un roi puissant est un trait marquant du règne de François Ier. Ainsi, le roi commande quelques années auparavant (vers 1530) un portrait au peintre François Clouet. Tout dans cette œuvre évoque la richesse et le pouvoir : la prestance du roi, la richesse des tissus et du pommeau de l’épée, que François Ier tient dans sa main gauche.
Parallèlement, dès 1549, un groupe de poètes lyonnais, connu sous le nom de La Pléiade, publie une Défense de la langue française : c'est un renouvellement de l’expression poétique et littéraire, qui privilégie le français aux dépens du latin.

Portrait de François Ier en costume d’apparat par François Clouet
Musée du Louvre, Peintures, inv. 3256
Photo © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski