Arts

La gravure sur bois

fin du XIVe siècle

La gravure sur bois, ou xylogravure, est une technique de dessin sur le bois à l’aide d’un burin ou d’une gouge. Le graveur trace un dessin sur une plaque de bois qui est ensuite enduite d’encre puis appliquée contre une feuille à l’aide d’une presse. Le dessin est alors reproduit à l’envers sur la feuille. Contrairement au dessin, la gravure permet la reproduction en grand nombre de la même image. C’est pourquoi elle est utilisée comme technique dans l’imprimerie dès le XIVe siècle. La gravure sur bois est l’une des plus anciennes techniques d’imprimerie connue. Cette technique est appréciée par la bourgeoisie d’alors. Moins coûteuse que la peinture, elle permet de reproduire et diffuser les genres et les thèmes qu’elle apprécie.
Aujourd’hui, la photographie et les techniques modernes d’imprimerie sont majoritairement utilisées pour la reproduction d’images ou de textes à grande échelle, au détriment de la gravure. Cependant, de nombreux artistes et courants d’avant-garde, comme Dada et le surréalisme au XXe siècle, ont continué à utiliser cette technique pour diffuser leurs œuvres, notamment à cause de son coût peu élevé mais aussi de ses possibilités esthétiques.

Le Christ devant Pilate, xylographies et gravures en criblé du XVe siècle
BnF, Estampes et photographie, RESERVE EA-5 (1)-BOITE ECU, Bouchot 7. Schreiber 2237
© BnF