Histoire

La bataille d'Hastings

1066

1066 est une date charnière pour l’histoire anglaise, mais aussi française : la bataille d'Hastings constitue un pas décisif dans la conquête de l'Angleterre par la Normandie. En 1066, le roi d’Angleterre Édouard le Confesseur meurt sans enfant. Avant sa mort, il désigne son cousin Guillaume, duc de Normandie, pour lui succéder. Mais l’assemblée des grands seigneurs anglais lui préfère le comte de Wessex, Harold Godwinson, le beau-frère du roi décédé.
Guillaume décide alors de se lancer dans une guerre pour reconquérir ce qui lui revient de droit. Il reçoit le soutien du pape Alexandre II, et part à la tête d’une imposante armée, formée de plus de 700 navires, de 15 000 hommes et de 2 000 chevaux pour débarquer en Angleterre le 28 septembre 1066. Les troupes normandes et saxonnes s’affrontent le 14 octobre 1066 à Hastings : les troupes d’Harold résistent au début, mais la mort de leur chef finit par provoquer leur défaite.
La victoire remportée à la bataille d’Hastings met un terme au problème de succession d’Édouard le Confesseur et vaut au nouveau roi d’Angleterre le surnom de “Guillaume le Conquérant”. Cet épisode historique a été représenté sur la “Tapisserie de Bayeux” dès 1070.

Chroniques d'Angleterre
BnF, Manuscrits occidentaux, Français 75
© BnF