Sciences

La médecine d'Avicenne

vers 1025

Abū ‘Alī al-Husayn ibn Sīnā (980-1037), aussi connu sous le nom d’Avicenne, est un médecin et philosophe iranien. L'influence sur l’histoire de la médecine de son livre Canon de la médecine (1025) est prodigieuse.
Très jeune, Avicenne maîtrise la médecine, la philosophie, la chimie et sauve à seulement 17 ans l’émir de Boukhara, sa ville natale. Ses œuvres philosophique et médicale influencent aussi bien le monde arabe que l’Occident lorsque ses écrits sont traduits en latin. Outre son Canon de la médecine, ses interprétations du philosophe grec Aristote sont reconnues et discutées jusqu’au XVIIe siècle.
Le Canon de la médecine, somme des connaissances médicales, se distingue des autres traités de l’époque par son organisation rationnelle et rigoureuse. L’ouvrage expose les savoirs nécessaires pour pratiquer la médecine – de l’anatomie à la thérapeutique, en passant par les règles de prophylaxie et d’hygiène –, puis propose un inventaire dans l’ordre alphabétique des diverses substances médicales. L’organisation raisonnée de ce Canon rend son utilisation très aisée. En France et en Italie, le livre est utilisé pour enseigner la médecine jusqu’au XVIIe siècle, et même jusqu’au début du XXe siècle en Inde.

EN SAVOIR PLUS

BnF, Manuscrits orientaux, ARABE 6454
© BnF