Littérature

Les Lais de Marie de France

1160 - 1180

Marie de France est la première femme écrivain à écrire en langue vulgaire et non en latin. Très peu d’informations nous sont parvenues sur sa vie. Son nom même lui a été donné a posteriori à partir de l’un de ses vers “Marie ai nom, si sui de France” ("Je m'appelle Marie et je suis de France").
Son œuvre principale est un recueil de Lais composé entre 1160 et 1180 : des textes courts en vers et rimés dérivant de chansons en latin vulgaire, dont les thèmes sont souvent tirés des contes bretons. Ses Lais, au nombre de 12, reprennent des ballades celtiques (lais musicaux). Les sujets sont variés et traitent aussi bien de thèmes romanesques que de personnages merveilleux.
Dans le Lais du chèvrefeuille, Marie de France reprend le thème de Tristan et Yseult. Elle transpose les thèmes de l’amour légendaire des deux personnages et dépasse la question de l’adultère (Yseult étant mariée au roi Marc) en transportant leur amour sur le plan symbolique. Marie de France est l’une des premières à donner au lai, ce genre poétique et musical, une dimension narrative, voire romanesque.

Début du lai du Chèvrefeuille. Initiale A ornée
BnF, Manuscrits occidentaux, FRANCAIS 119
© BnF