Histoire

Les Carolingiens

751-987

En 751, Pépin le Bref, fils de Charles Martel, devient le premier roi de la dynastie carolingienne. En 800, son fils Charlemagne est sacré roi à Rome.
Les Carolingiens mènent une politique d'expansion ambitieuse, organisent une administration efficace, développent des écoles gérées par des abbés (d'où l'idée que Charlemagne aurait inventé l'école !), et resserrent leurs liens avec l'église chrétienne. Ils développent fortement les arts et les lettres, et notamment l'art du livre, si bien que l'on parle de "renaissance carolingienne", bien avant la Renaissance des XVe et XVIe siècles.
La dynastie carolingienne décline au moment de la succession de Louis Ier, fils de Charlemagne. Ce dernier divise l’empire en trois, pour ses trois fils, mais la naissance d’un quatrième fils plonge l’empire dans des luttes fratricides. En 843, la division en trois est adoptée à Verdun. La Francie occidentale (future France), la Lotharingie et la Francie orientale sont nées. La fin de la dynastie est précipitée en 987 par la mort de Louis V dit le Fainéant, qui n’a pas d’héritier direct.

EN SAVOIR PLUS

Charlemagne trônant, Grandes Chroniques de France de Charles V, vers 1375-1380
BnF, Manuscrits occidentaux, Français 2813, Folio 103v
© BnF