Littérature

Les Mille et Une Nuits

Vers le VIIIe siècle

Les Mille et Une Nuits est un recueil de fables, d’anecdotes et de récits, tous réunis autour d’une figure centrale : Shéhérazade. Cette dernière, fille du vizir, est promise à la mort par un décret insensé de son mari le roi de Perse, Shahryar. Mais chaque nuit, elle parvient à repousser l'issue fatale en lui racontant une nouvelle histoire qui le tient en haleine.
Ce recueil anonyme, écrit en arabe, est construit à partir de diverses sources. Dans les premiers contes, le merveilleux occupe une place importante. Les seconds se signalent par les nombreuses références liées au calife Harûn al-Rashîd et à la vie de la cour abbasside à Bagdad, tandis que les troisièmes, qui se déroulent en Égypte mamelouke et ottomane, accordent une grande importance aux objets magiques.
Il existe de nombreuses traductions et adaptations de ce texte. Celle d'Antoine Galland au XVIIIe siècle connaît un grand succès, tandis que celle de Joseph-Charles Mardrus en 1899 en amplifie les aspects exotiques et érotiques.

EN SAVOIR PLUS

Sindbad et le vieil homme de la mer, Istanbul (Turquie), 1582
Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, supplément turc 242
© BnF