Histoire

Égypte antique

3150 à 30 avant J.-C.

L’Empire égyptien domine la vallée du Nil pendant près de trois millénaires. Sa longévité et sa puissance s'expliquent par ses ressources naturelles : les eaux et le limon du fleuve. Protégés par des déserts, les Pharaons créent une civilisation originale autour d’un État fort, organisée selon les saisons. L’été, les paysans cultivent les rives fertiles du Nil, alimentées par des canaux et enrichies par le limon. L’hiver, quand les crues couvrent les champs, le Pharaon envoie les paysans construire des temples et des édifices monumentaux.
L’Ancien Empire (2700-2200 avant J.-C.) correspond à l’essor de la civilisation pharaonique et à l’organisation d’un État centralisé. Cette période est marquée par Imhotep, le premier grand architecte des tombes royales, notamment à Saqqarah, et par la construction des pyramides de Gizeh. Le Moyen Empire (2000-1800 avant J.-C.) voit l'essor de l'architecture, la littérature et la médecine. Après des divisions, le Nouvel Empire (1570-1070 avant J.-C.) s’impose comme une période d’expansion. Enfin, la Basse époque (750-333 avant J.-C.) marque son déclin. Le pouvoir des Pharaons est affaibli, concurrencé par celui des prêtres, puis menacé par les empires voisins. À la mort de Cléopâtre, en 30 avant J.-C., l’Égypte est rattachée à l’Empire romain.

Monuments de l'art égyptien ; dessins, estampages et calques, XIXe siècle
BnF, Manuscrits occidentaux, NAF 20438/1, 23-XVII-2
© BnF