Histoire

Babylone

2000 – 200 environ avant J.-C.

La forme la plus ancienne d'écriture apparaît en Mésopotamie, dans la région du croissant fertile entre le Tigre et l'Euphrate (Irak actuel) vers 3300 avant J.-C. Cette région voit aussi la naissance d'une des plus grandes et brillantes cités de l'Antiquité : Babylone, vers 2000 avant J.-C.
Le premier empire babylonien est fondé par des populations d’Arabie septentrionale, les Amorrites. Son sixième roi, Hammourabi, laisse un célèbre texte juridique gravé sur une stèle de basalte, le code d'Hammourabi qui se trouve aujourd'hui au Louvre.
Après des siècles au cours desquels la ville connaît diverses invasions, Babylone vit à partir du VIIe siècle avant J.-C. une période d'expansion. Le roi Nabuchodonosor II est l’artisan de ce renouveau et de la splendeur de la ville. Il fait construire les magnifiques jardins suspendus, que les grecs classent parmi les 7 merveilles du monde. Il entoure la ville de remparts, édifie cent portes monumentales en briques bleues vernissées, et restaure la mythique Tour de Babel.
La grandeur de la cité ne survit pas longtemps à Nabuchodonosor. Après sa mort, l’invasion de la Mésopotamie en -539 par Cyrus le Grand, roi des Perses, signe la fin de l’empire babylonien.

Lion de la porte d'Ishtar au Pergamon Museum à Berlin (brique vernissée)
by CC BY 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons