Littérature

L’Épopée de Gilgamesh

Fin du IIIe millénaire avant J.-C.

L’Épopée de Gilgamesh est l'une des premières œuvres littéraires connues, transmise sur une série de tablettes d'argile couvertes de signes cunéiformes, et racontant les aventures d'un roi mésopotamien légendaire. Ce récit, d’abord transmis oralement, a été transposé par écrit vers le IIe millénaire avant J.-C.
Gilgamesh est un roi et demi-dieu qui tyrannise son peuple. Pour le punir, les dieux lui envoient un ennemi, Enkidu, mi-bête, mi-homme, que Gilgamesh parvient à dompter. Les deux personnages deviennent amis et affrontent épreuves et dieux jusqu’à la mort d’Enkidu. Sa mort révèle à Gilgamesh sa propre peur de mourir : il part à la recherche de l’immortalité et rencontre d’Uta-Napisti, “celui qui a reçu l’immortalité”, qui lui raconte l’épisode du Déluge pendant lequel les dieux ont fait pleuvoir sur Terre pendant six jours et sept nuits. Uta-Napisti lui transmet la plante d’immortalité, volée ensuite par un serpent. Les hommes sont ainsi privés à jamais de la vie éternelle, mais Gilgamesh devient un grand souverain.
L’Épopée de Gilgamesh marque de son influence les récits légendaires des 12 travaux d'Hercule, mais aussi l’Ancien Testament.

EN SAVOIR PLUS

Moulage de sceau-cylindre en jadéite : Gilgamesh et Enkidu luttant contre les fauves
BnF, Monnaies, médailles et antiques, DELAPORTE 29
© BnF