Histoire

La Guerre de Sécession aux États-Unis

1861-1865

De 1861 à 1865, une guerre civile déchire les États-Unis. Les États du Nord-Est ("L’Union") s’opposent sur la question de l’esclavage à la Confédération regroupant onze États du Sud.
Car depuis le début du siècle, une rivalité grandissante oppose le Nord-Est, en train de s’industrialiser, au Sud des cultivateurs de coton, partisan de l’esclavage.
L’élection d’un républicain, Abraham Lincoln, à la présidence des États-Unis, accentue ces désaccords. En signe de protestation, onze États du Sud font sécession.
La guerre de Sécession éclate officiellement en avril 1861 lorsque les troupes nordistes sont attaquées en Caroline du Sud. Elle ne s'achève qu'après la défaite de l’armée sécessionniste en 1865. Le bilan est lourd : six cent mille hommes sont morts, et plusieurs États du Sud finissent ruinés, ravagés par les combats.
L’esclavage est finalement aboli et quatre millions d'esclaves sont libérés.

Nord contre Sud : les voyages extraordinaires, Jules Verne ; dessins par Benett
Ville de Paris / Fonds Heure joyeuse, 2013-438074
© BnF