Histoire

Tremblement de terre de Lisbonne

1er novembre 1755

Le 1er novembre 1755, à 9h30 du matin, la ville de Lisbonne est secouée par un grand tremblement de terre, ressenti jusqu’à Venise. Un incendie, qui dure près de six jours, se déclare aussitôt. Peu après les premières secousses, une énorme vague recouvre le port, emportant personnes et maisons.
Cette gravure montre bien l’ampleur de la catastrophe. De nombreux citadins, fuyant les flammes, s’embarquent sur le Tage, mais sont engloutis par des vagues gigantesques. On compte environ 20 000 morts et la ville est détruite aux trois quarts.
Ce séisme ébranle savants et philosophes, et transforme la vision du monde de toute l’Europe. Un débat très important est lancé sur le caractère hasardeux du malheur, qui remet en cause l’optimisme philosophique. Voltaire, qui apprend la nouvelle de la catastrophe trois semaines plus tard, écrit le Poème sur le désastre de Lisbonne.

Eau-forte
BnF, département des Estampes et de la Photographie, VB-156-FOL
© Bibliothèque nationale de France