Histoire

Déclaration d'indépendance des Etats-Unis

4 juillet 1776

À la fin du XVIIIe siècle, le Royaume-Uni gouverné par le roi George III possède 13 colonies en Amérique du Nord. Des taxes toujours plus lourdes sont imposées à ces colonies. Mécontents, les colons américains se soulèvent et doivent combattre les soldats envoyés par George III pour mater la rébellion. C’est la Guerre d’indépendance. George Washington (1732-1799) commande les troupes américaines. Il les mène à la victoire en 1783, avec l'aide des Français.
En juin 1776, un congrès publie un document, la Déclaration d’indépendance, rédigée essentiellement par Thomas Jefferson. Le document définitif est signé le 4 juillet 1776.
La Déclaration d’indépendance s’inspire de la philosophie des Lumières et servira de référence à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen rédigée pendant la Révolution française. Elle met l’accent sur les valeurs d’égalité et de liberté, mais ne proscrit pas l’esclavage, afin de conserver les États du sud dans l’alliance.
Suite à la Déclaration, l’indépendance des tout nouveaux "États Unis" est reconnue en 1783 lors du Traité de Versailles. Depuis, le 4 juillet est devenu la fête nationale des États-Unis : l'Independence Day.

BnF, département des Estampes et de la Photographie, QF1-FOL (3)
© Bibliothèque nationale de France