Sciences

Plan de Paris, dit Plan de Turgot

1734

En 1734, Michel-Étienne Turgot, alors à la tête de la municipalité parisienne en tant que prévôt des marchands, décide de promouvoir l'image de Paris en faisant réaliser un nouveau plan de la ville. Il confie à Louis Bretez, membre de l'Académie de Peinture et de Sculpture et professeur de perspective, la mission de prendre les mesures et de dessiner le plan de Paris et de ses faubourgs. Le contrat exige une observation précise et une reproduction très fidèle. Bretez a l’autorisation d’entrer dans les hôtels, les maisons et les jardins. Il travaille pendant deux ans (1734-1736) et toucha 10 000 livres pour cette tâche.
Le plan est réalisé à l'échelle 1/400 environ, ce qui permet de représenter toutes les maisons : il est de grandes dimensions (2,49 × 3,18 m). Bretez choisit la perspective cavalière axonométrique, sans point de vue, ni point de distance. Ainsi, deux immeubles de même dimension sont représentés par deux dessins de même taille, que ces immeubles soient proches ou éloignés. On parle aujourd'hui de perspective isométrique.
Le plan couvre approximativement les actuels 11 premiers arrondissements. Le résultat donne l’une des plus somptueuses images de Paris jamais réalisées. Ce plan a été souvent réédité – et encore en 1989.

EN SAVOIR PLUS

BnF, département des Cartes et plans, GE CC 1215 (RES)
© Bibliothèque nationale de France