Sciences

Invention de l’automobile (fardier de Cugnot)

1770

Soutenu par le duc de Choiseul, ministre de la Guerre de Louis XV, Joseph Cugnot, ingénieur militaire, réalise un prototype de ce qui sera la première automobile de l’Histoire : un fardier à vapeur. Les fardiers sont des chariots portant de lourdes charges.
Au XVIIIe siècle, les savants cherchent à motoriser ces véhicules. Muni de trois roues et d’une chaudière à haute pression à l’avant, le fardier à vapeur de Joseph Cugnot peut transporter une charge de 5 tonnes à la vitesse de 4 km/h. Testé fin 1770, le "chariot à feu" roule sur quelques mètres, limité par la faiblesse de la chaudière et l’absence d’un véritable dispositif de freinage. Le prototype est amélioré et utilisé dans l'artillerie à partir de 1771, mais sa lenteur ne remplace pas l'usage des chevaux. Il accompagne seulement l'armée en marche.

La première voiture automobile à vapeur essayée par l'ingénieur français Joseph Cugnot (1725-1804) à l'intérieur de l'Arsenal de Paris, en 1770, Le Monde illustré
BnF, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, FOL-LC2-2943
© Bibliothèque nationale de France