Sciences

Horloge astronomique de Dasypodius dans la cathédrale de Strasbourg

1547-1574

Au XVIe siècle, les horloges sont des objets très coûteux, qui font l’orgueil des villes qui les exposent sur leurs façades. La construction de l’horloge astronomique de Strasbourg est initiée par l’humaniste et mathématicien Conrad Dasypodius. Il commande le mécanisme aux frères Habrecht qui mettent un an à le concevoir et un an à monter l’horloge.
Située dans la nef de la cathédrale de Strasbourg, l’horloge est mise en fonctionnement en 1574. Chef-d’œuvre de la Renaissance, c’est une synthèse des connaissances en astronomie de l’époque : elle indique le déplacement des planètes sur un astrolabe (instrument ancien qui permet des calculs astronomiques) et les fêtes et éclipses à venir. De nombreux automates, très avancés pour l’époque, constituent le décor animé de l’horloge. Chaque heure, un ange sonne une cloche et, une fois par jour, à midi, les 12 apôtres défilent devant Jésus, et un coq se met à chanter.
Toujours visible aujourd’hui, l’horloge astronomique témoigne de la fascination pour l’astronomie qui se développe à l’époque.

© Ralf Roletschek - Fahrradtechnik und Fotografie (Travail personnel) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC BY 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons