Hôtel Dieu de Beaune
Coupe transversale
© Hospice de Beaune
Les tuiles peuvent être décorées et colorées. Divers procédés sont mis en œuvre :
- on cuit les tuiles à four fermé pour obtenir une nuance noire ;
- on effectue un appel d’air pour obtenir une belle couleur rouge ;
- on les glace avec du plomb ou on les émaille de noir, de jaune, de vert ou de bleu.
Les tuiles peuvent aussi passer entre les mains d’un potier qui dessine un motif avec un liquide à base de plomb dont l’utilisation est dangereuse et toxique. Puis les couvreurs disposent les tuiles sur les toits afin de composer des motifs géométriques abstraits ou figuratifs, comme c'est le cas aux Hospices de Beaunes en Bourgogne.
Dès le XIIIe siècle, les toitures des abbayes, hôpitaux, châteaux, voire des demeures aristocratiques urbaines prennent l’apparence de véritables tapis aux motifs de losanges ou de fleurs de lys. Les tuiles alternent parfois avec d’autres éléments décoratifs comme des mascarons, des acrotères ou des frises.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu