Découverte de l’Amérique par Christophe Colomb
1492
1488?.
Carte dite de Christophe Colomb, Écriture génoise, après 1488. Manuscrit enluminé sur parchemin, 70 x 112 cm
BnF, département des Cartes et Plans, CPL GE AA-562 (RES)
© Bibliothèque nationale de France
La découverte de l’Amérique par Christophe Colomb marque la fin du Moyen Âge. Alors que l’Espagne et le Portugal, les deux grandes puissances maritimes de la fin du XVe siècle, cherchent la route la plus rapide pour atteindre les Indes, Christophe Colomb a l’idée de passer par l’Ouest en traversant l’Atlantique, espérant simplement gagner du temps. En effet, jusque-là, les navigateurs contournent l’Afrique.
Le 3 août 1492, il embarque avec trois bateaux, des caravelles affrétées par l’Espagne. L'équipage atteint les îles qui porteront les noms de Saint-Domingue et de Cuba. Colomb conduit trois expéditions qui le mènent jusqu’aux côtes du continent américain. Mais il n’a pas alors conscience de sa découverte et pense avoir simplement trouvé une nouvelle route pour les Indes.
Les Espagnols commencent bientôt la conquête du Nouveau Monde, rapportant de l’or et de nouvelles plantes (pomme de terre, maïs, tomate et tabac) d’Amérique du Sud. La découverte de l’Amérique modifie l’équilibre des puissances en Europe, ainsi que l'aspect du monde sur les cartes.
La carte dite “de Christophe Colomb” juxtapose une carte marine de la Méditerranée, et une mappemonde circulaire.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander