La maison médiévale à pans de bois
Aujourd'hui à Rouen
Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons
Aux XIVe et XVe siècles, la population des villes augmente et les maisons ont de plus en plus d’étages. Pour alléger le poids, et édifier plus rapidement la maison, les étages sont construits en bois : soit en planches, soit en "pans de bois", une technique à la mode à partir du XIVe siècle.
La maison comporte une ossature de bois posée sur un premier niveau et des caves de pierre. À l’origine, le montage des pans de bois se fait par façades entières, dressées d’un seul tenant, tirées par des cordages.
Les maisons donnant sur une place assez large sont construites façade par façade et levées (ou détruites) d’un bloc.
Mais quand le tissu urbain est trop serré et les rues trop étroites, ce n’est plus possible et les assemblages de pièces de charpente, à bois courts, sont montés étage par étage. À chaque niveau, un encorbellement, ou surplomb, est souvent ménagé, pour gagner de l’espace sur le vide. Cette occupation de l’espace de la rue a souvent été interdite par les autorités à la fin du XVe siècle.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu