Tout à l'égout
Nouvelle Encyclopédie pratique du bâtiment et de l'habitation
René Champly, 1910-1914.
Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 8-V-34262 (12)
© BnF
Même si elle arrive dans les grandes villes au XIXe siècle, l'eau courante est loin d'être la règle en France avant la seconde moitié du XXe siècle.
En 1930, seulement 23 % des communes disposent d'un réseau de distribution d'eau potable à domicile.
En 1945, 70 % des communes rurales ne sont toujours pas desservies. En 1954, la moitié des logements français ont l’eau courante, mais seuls 25 % d’entre eux possèdent une salle de bain. Il faut attendre la fin des années 1980 pour que la quasi-totalité des Français bénéficie de l'eau courante à domicile.
Les lendemains de la Seconde guerre mondiale voient le développement d'un immense chantier de reconstruction. Résidences de standing ou habitations sociales, tous les logements reconstruits sont désormais raccordés à l’eau courante, chaude et froide. Les salles d’eau ou salles de bain font partie de tous les programmes. Les architectes intègrent cette nouveauté et rivalisent d’imagination : ils proposent différents types de pièces et d’aménagements, qui peuvent aller de la simple cabine de douche à de grandes salles de bain, semblables à des thermes personnels, ouvertes sur des patios faisant office de solarium, jardin de repos ou d’exercice physique. Le matériel sanitaire se diversifie : lors du Salon des arts ménagers, de nouveaux modèles de baignoires, bacs de douche, pédiluves, urinoirs, W.-C., lavabos sont présentés chaque année. Parallèlement, de nombreux brevets sont déposés. Les designers s’intéressent aussi à créer les équipements les plus hygiéniques et les moins encombrants, comme le bloc baignoires-douche-lavabo de Charlotte Perriand, qui intègre également un séchoir à vêtement pliable au-dessus du bac. La distribution d’eau chaude et d’eau froide oblige aussi à envisager une robinetterie plus complexe comme les mélangeurs.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu