Cheminée médiévale
1415?-1420?.
Maître des Heures de Troyes
BnF, Manuscrits occidentaux, LATIN 924, fol. 2
© BnF
À partir de l’Antiquité, la cheminée est employée dans le monde méditerranéen. En France, il faut attendre les invasions romaines pour la voir apparaître. À cette époque, la cheminée est surtout un objet utilitaire qui sert à chauffer l’habitation et à cuisiner. Au XIIe siècle apparaissent les cheminées décoratives.
Certaines régions comme l’Alsace ont recours à des poêles en céramique, qui évoluent du XIIIe au XIXe siècle. Le poêle en faïence remonte, lui, au Moyen Âge, il était utilisé par les personnes aisées.
Quand les murs sont en pierre, le simple foyer ou la cheminée sont localisés contre une paroi. Quand les murs sont en pans de bois, foyer et cheminée sont au centre de la pièce. Dans les grandes fermes à pans de bois de la fin du Moyen Âge, les constructeurs adoptent le principe de la “cheminée sarrasine”. Il s’agit d’un foyer central surélevé et ouvert sur ses quatre côtés, surmonté d’une large hotte reposant sur quatre poteaux de bois.
Les conduits de cheminée sont en général insérés dans les murs, mais peuvent aussi faire saillie sur la façade extérieure de la demeure. Les souches sont cylindriques et courtes ou élancées : en raison des risques d’incendie, les règlements exigent de plus en plus leur surélévation.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander