Vieille maison à Andlau, Alsace
1920.
carte postale : N/B ; 135x88 mm
Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, MCP001817
© Bnus
Cette maison alsacienne permet de repérer les différentes zones d'une toiture.
- Les pans : les toitures constituées de deux pans qui se rejoignent, ou toits à deux pans. Il existe aussi des toits à quatre pans. Les toitures à pan unique s'appellent des appentis.
- Le faîtage est la partie haute où se rejoignent les pans de la toiture. Il peut être décoré d'épis de faîtage.
- La noue est constituée de deux pans qui se rejoignent en formant un angle vers le bas. Les infiltrations d'eau sont à surveiller sur cette partie de la toiture.
- Le pignon est la partie triangulaire supérieure du mur, qui reçoit les deux pans de la charpente.
- La rive est l'extrémité du toit du côté du pignon. Pour des raisons d'étanchéité, elle est généralement débordante par rapport au mur.
- Le mur gouttereau est le mur de façade du côté duquel se fait l'écoulement des eaux de pluie depuis la toiture.
- Les auvents sont constitués par la partie du toit qui déborde et protège la façade de la pluie.
- La lucarne rampante est une lucarne de toit à toit à pan unique de faible inclinaison.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu