Les outils du géomètre : le tachéomètre
1857-1890.
Portefeuille des conducteurs des ponts et chaussées et des garde-mines
Ecole nationale des ponts et chaussées, 2012-357211
© ENPC
Le relevé topographique vise à réaliser une carte ou un plan du terrain en prenant en compte le relief (altimétrie), les constructions ou les voies (planimétrie). Plusieurs étapes sont nécessaires : la reconnaissance, le levé, le calcul et le report des points sur le papier.
Pour réaliser ces opérations, le géomètre dispose d'outils de mesure de précision. Ils nécessitent d’être très méticuleux.
Le tachéomètre est l'outil principal du géomètre principalement pour les opérations de levers de terrain. Il permet de prendre les distances et les dénivellations. Bien que le terme "tachéomètre" apparaisse dès le milieu du XIXe, il ne s'agissait alors que d'un théodolite équipé d'un stadimètre (outil d'évaluation de distances). On ne peut réellement parler de "tachéomètre" que si l'appareil est capable de mesurer des distances par lui-même. La mesure des distances se fait grâce à un télémètre à visée infrarouge intégré dans le tachéomètre.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu