La ville de Chaux, cité idéale jamais construite
1804.
L'architecture considérée sous le rapport de l'art, des moeurs et de la législation. Tome Ier. Tome 1 / par C.-N. Ledoux
Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, RES-V-37
© Bibliothèque nationale de France
Dans l’esprit de Ledoux, la ville de Chaux doit venir achever le projet de la saline d’Arc et Senans, l’ensemble composant un cercle parfait, inspirée de la course du Soleil. La ville est construite à la campagne, au plus proche de la nature que le XVIIIe siècle redécouvre. Ainsi Jean-Jacques Rousseau parle de "réinstaller la société dans son environnement naturel".
Pour sa ville, Ledoux imagine tous les édifices nécessaires à une vie sociale harmonieuse, et apporte le même soin à concevoir chacun d’eux, qu’il s’agisse d’une église ou d’une modeste maison. En effet, Ledoux est soucieux de construire pour tous : "pour la première fois on verra sur la même échelle la magnificence de la guinguette et du palais", écrit-il.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu