L’Oikema, ou Maison de la passion
Claude Nicolas Ledoux (1736-1806), 1804.
L'architecture considérée sous le rapport de l'art, des moeurs et de la législation. Tome Ier. Tome 1 / par C.-N. Ledoux
Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, RES-V-42
© Bibliothèque nationale de France
L’Oikema est la maison close. Convaincu qu’il faut "rendre au corps ce qui est au corps", Ledoux ne l’oublie pas dans sa ville. Mais il fait le vœu que le culte de la raison conduira plutôt les hommes sur la voie du mariage.
Le plan du bâtiment se passe de commentaire. Mais si le symbolisme peut sembler naïf, remarquons que la forme de cette architecture "parlante" n’est visible de personne, sauf à survoler l’Oikema en ballon…
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander