Coupe longitudinale sur l'escalier et les galeries. Magasins du Bon Marché
1876.
Encyclopédie d'architecture
BnF, Estampes et Photographie (Va 270 j folio)
© Bibliothèque nationale de France
S’étalant sur près de 20 ans, la construction du Bon Marché est marqué par plusieurs innovations architecturales importantes.
Les sous-sols présentent deux niveaux. Au niveau inférieur, les salles des machines pour le chauffage et l’électricité sont installées dans de grandes cuves métalliques. Elles sont ainsi protégées de la montée des eaux de la Seine.
Aux quatre coins du bâtiment, quatre rotondes surmontées d’un dôme rendent le bâtiment plus spectaculaire.
Les plafonds en verre, soutenus par une armature métallique, offrent un éclairage par le haut qui met en valeur les marchandises. Les charpentes en fer réduisent aussi les risques d’incendie.
Au centre du magasin, le grand escalier central, à la symétrie parfaite, s’impose comme un élément essentiel du décor. Il devient l’emblème du Bon Marché.
Desservies par le grand escalier, les galeries soutenues par des colonnes de fonte accueillent les différents rayons.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander