Coupe de la canalisation du pont du Gard
1819.
http://www.purl.org/yoolib/bmmontpellier/3328
© réseau des médiathèques de Montpellier agglomération
Seule la partie la plus élevée du pont, le troisième niveau, est faite de moellons liés au mortier de chaux. Ce dernier est aussi utilisé pour assurer l’étanchéité de la canalisation du troisième niveau où circule l’eau. Ce mortier "de tuileau" (mélange de chaux grasse, de briques et de tuiles broyées), de couleur rouge imperméabilise la surface traitée afin d’éviter les infiltrations.
Au fil des siècles, alors que le pont n’est plus entretenu, un dépôt de calcaire recouvre peu à peu l’intérieur de la canalisation, la rendant inutilisable. A certains endroits, elle atteint plus de 40 cm d’épaisseur !
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu