La cathédrale Notre-Dame de Paris, 1163-1345

Chimères et gargouilles

Des chimères uniquement décoratives

Contrairement aux gargouilles, les chimères ne sont que décoratives. Ces créatures fantastiques, grotesques ou diaboliques ont été imaginées par l'architecte Viollet-le-Duc au moment où il restaure la cathédrale à partir de 1843, pour rendre à l'édifice son atmosphère médiévale.
Ces créatures semblent contempler Paris et dissuader, par leur laideur, le mal d'entrer dans le lieu saint. Le Stryge, inspiré de la chimère romaine composée d'une tête de femme et d'un corps d'oiseau, est l'une des plus célèbres. Peut-être, en la dessinant, Viollet-le-Duc pensait-il au personnage de Quasimodo, le héros bossu de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo ?
© Bibliothèque nationale de France