Le charpentier

Les grèves de 1845

Le pouvoir, de tout temps, s'est montré méfiant envers les organisations professionnelles (compagnonnage, corporations, syndicats…). La loi Le Chapelier de 1791, qui interdit les associations professionnelles de patrons ou de salariés pour éviter le corporatisme, est  l'un des déclencheurs des mouvements ouvriers. 
Profession très organisée, les charpentiers sont en première ligne lors des grandes grèves de cette période. En 1845 à Paris, leur grève pour des augmentations de salaire est particulièrement dure. Le pouvoir met pour la première fois  l'armée à la disposition des employeurs qui manquent de main d'œuvre. Cette grève de trois mois aurait accéléré le recours au fer dans la construction, puisque les spécialistes du bois faisaient défaut.
©  CEDIAS-Musée social