Le pont du Gard, Ier siècle après J.-C.

Apporter de l'eau à la ville

Construit vers 50 après J.-C., l'aqueduc alimente pendant cinq siècles la ville de Nîmes en eau. Grâce à cette réalisation, la ville est équipée en fontaines, en thermes* (bains publics) les riches demeures ont l'eau courante et les rues peuvent être nettoyées. 30 000 à 40 000 m3 d'eau courante par jour sont ainsi transportés depuis une source située à une cinquantaine de kilomètres.
La pente des conduites et des aqueducs est calculée de façon à assurer la régularité du débit et éviter que l'eau ne stagne. Celle du pont du Gard est de 25 cm par kilomètre.
2014  |  © Y. De Fareins