Le pont du Gard, Ier siècle après J.-C.

Les bains romains

Stockée dans des réservoirs, l'eau de l'aqueduc est répartie entre les fontaines publiques, les maisons des riches et les thermes.
Les thermes sont des bains publics, indispensables à ceux qui ne disposent pas d'équipements privés. On s'y lave, mais on y rencontre aussi des amis, on y traite des affaires et on y fait du sport. Les Grecs avaient inventé les thermes d'eau froide, les Romains préfèrent des bains froids, tièdes ou chauds que l'on prend tour à tour dans des salles successives nommées frigidarium (bain froid), tepidarium (tiède) et caldarium (chaud).
XIXe siècle  |  © BnF