Le Panthéon, 1791

Les matériaux à l'épreuve

Pour la première fois avec le Panthéon, la construction d'un monument repose sur des calculs mathématiques permettant d'évaluer la poussée et la résistance des matériaux. Car le chantier du Panthéon provoque un vaste débat entre experts. Soufflot souhaite un dôme de très grande taille, ne reposant que sur quatre piles assez fines. L'ensemble ne risque-t-il pas de s'effondrer ?
On s'interroge donc sur les propriétés des énormes pierres de taille qui constitueront les murs du bâtiment. Des ingénieurs se mettent à étudier leur résistance à l'écrasement. Rondelet, qui a pris la suite de Soufflot, construit sa propre machine pour tester la force des matériaux.
La machine de Jean Rondelet © BnF