Le passage Pommeraye, 1840-1843

Le phénomène des passages au XIXe siècle

Apparus au début du XIXe siècle, les passages sont des galeries couvertes de verre, qui traversent des blocs entiers d'immeubles. Ils sont construits par des promoteurs privés qui espèrent réaliser une opération financière rentable. On s'y rencontre, on y mange, on y fait ses courses à l'abri du bruit de la rue et du mauvais temps.
Vers 1850, Paris compte plus de 100 passages. Mais on en trouve aussi dans les grandes villes de province et à l'étranger.
Puis les travaux d'Haussmann imposent un autre modèle d'architecture commerciale : les grands magasins construits à la croisée des nouvelles avenues. Les passages disparaissent peu à peu, sauf les plus importants.

 © Bibliothèque nationale de France