Le Bon Marché, 1870-1887

Techniques et métiers

Le fer et le verre au service du commerce

Avec la Révolution industrielle, la production métallurgique augmente de façon spectaculaire, et permet désormais de construire en métal des bâtiments de grande ampleur.

Cette nouvelle architecture de fer et de verre répond parfaitement aux besoins des grands magasins : multiplier les rayons, valoriser les produits, encourager les déplacements de la clientèle, le tout en réduisant les risques d’incendies toujours très redoutés.

Le verre est l’élément fondamental de l’architecture commerciale. Il permet de créer de vastes verrières qui éclairent au mieux tous les espaces de vente, mais aussi de mettre en place d’immenses vitrines sur la rue.

Les poutrelles et colonnes métalliques réduisent l’encombrement des structures porteuses, et favorisent la création de vastes plateaux ouverts sur tout l’étage et de galeries donnant sur le hall central.

Des passerelles légères permettent les déplacements. Un grand escalier de ferronnerie relie les étages de façon encourageante. Un maximum d’espace est ainsi libéré pour les marchandises et les clients.