La cathédrale Notre-Dame de Paris, 1163-1345

Techniques et métiers

Les tailleurs de pierre

Les motifs sculptés sur les façades et surtout les portails de Notre-Dame montrent une évolution dans l'art du tailleur de pierre. Peu à peu, la sculpture se détache du mur, on passe du bas-relief à la statue, tandis que les poses deviennent moins rigides. C'est à la cathédrale de Reims que ces figures sculptées atteindront leur plus haut degré de perfection.

Un savoir-faire très demandé

Les tailleurs de pierre sont des artisans très sollicités. Des comptes de chantier montrent qu'ils sont souvent mieux payés que les maçons. Les tailleurs de pierre utilisent généralement la technique de la taille directe. Ils se servent de dessins et de maquettes préparatoires pour réaliser les pierres et sculptures directement dans les blocs de pierre. En cas d’erreur, la pierre est inutilisable et il faut en changer. Parfois, des retailles sont possibles : le matériau est cher, il faut donc éviter au maximum de gâcher.
Dans un premier temps, une maquette est dessinée ou sculptée dans l'argile, le bois, ou parfois du plâtre. La fragilité de ces modèles n’a pas permis leur conservation jusqu’à notre époque. Ensuite, la pierre est débitée et équarrie, c'est-à-dire taillée dans la forme géométrique voulue. L’étape suivante, l’épannelage, consiste à dégrossir pan par pan afin de dégager la forme générale. Enfin, on procède à la dernière taille, fine et précise.