Le dôme de Florence, 1420-1436

Techniques et métiers

Une double coque

Le dôme de Florence présente un système à double coque qui explique sa solidité et sa légèreté.

  • La coupole intérieure, appuyée sur le tambour, est plus basse. Elle est aussi beaucoup plus épaisse (2 m), comme on peut le voir sur la coupe ci-contre.
  • La coupole extérieure repose sur la coupole intérieure. Elle est plus légère en raison de sa moindre épaisseur (80 cm) et de l'emploi de la brique. Une lanterne en marbre, ajoutée après la mort de Brunelleschi mais suivant ses plans, domine l'ensemble.
Des structures porteuses sont cachées entre les deux coques, invisibles de l’intérieur comme de l’extérieur du bâtiment. Entre les deux coques est aussi dissimulé un escalier qui permet d'accéder à la lanterne supérieure.