LE PONT DU GARD, Ier SIECLE APRES J.-C.

Techniques et métiers

Les piles : construire dans l'eau

Le chantier de l’aqueduc commence par la construction des piles du pont. D’après l’architecte romain Vitruve, les Romains maîtrisent la technique permettant de mettre à sec la zone où seront construites les piles.

Une palissade de pieux très serrés est construite en double épaisseur. Son étanchéité est assurée par un remplissage de sacs de roseaux contenant de l’argile, ou par du béton. L’eau du futur chantier est ensuite vidée au moyen de récipients élevés par un treuil.
Dans le cas du pont du Gard, il était néanmoins possible de construire à sec au cours de l’été.