LE PONT DU GARD, Ier SIECLE APRES J.-C.

Techniques et métiers

Les arches : cintrages et échafaudages

Pour construire les arches, les Romains utilisent des cintres en bois. Ces dispositifs solides de la forme de la voûte sont installés sur un rebord laissé saillant en haut de la pile. On y dispose ensuite une à une les pierres de la voûte, jusqu’à la pierre supérieure qui la ferme et maintient l’ensemble : la clé de voute. Une fois l’arche terminée, le cintre en bois est démonté et réutilisé pour l’arche suivante.

Sur les parois du pont, des pierres débordantes ont servi à fixer les échafaudages lors de la construction. Elles ont été à nouveau utilisées au XIXe siècle quand le pont a été restauré.

La technique du cintrage perdure aussi longtemps que l’on construit des ponts en pierre, comme en témoigne l’image ci-contre qui montre le décintrement d’un pont parisien au XIXe siècle.