Les immeubles haussmanniens

Techniques et métiers

La charpenterie

Le bois régresse

Le recours au bois régresse dans l’immeuble haussmannien. On n’utilise plus des pans de bois mais des moellons (pierre calcaire de petite taille, taillée plus ou moins finement) pour les murs mitoyens. A l’intérieur d’un appartement, les cloisons sont désormais en brique creuse. Même les planchers sont parfois faits de solives métalliques remplaçant les poutres de bois.
La charpente du toit reste généralement en bois, mais la récente technique de débitage mécanique permet d’obtenir des  planches épaisses à la place de pièces à section carrée. Elles sont assemblées au moyen de boulons et de clous, fabriqués de façon industrielle, et non plus par le traditionnel système du tenon-mortaise.