Les immeubles haussmanniens

Techniques et métiers

Le chauffage

Quand la cheminée devient roulante

Les appartements de l’immeuble haussmannien sont chauffés grâce à des cheminées ou des poêles à charbon en terre émaillée, puis en fonte (voir l’invention de Godin, lien vers le familistère). Equipés de ventilation, ils permettent le réchauffement de l’air ambiant. Pour évacuer la fumée, les conduits de cheminée sont faits de boisseaux en terre cuite, produits industriellement et aux dimensions normalisées.
Il faut autant de conduits que de pièces à chauffer (on ne chauffe généralement pas les chambres). En revanche, les cheminées peuvent être déplacées d’une pièce à l’autre, comme la célèbre « Salamandre, cheminée roulante à feu visible continu » que l’on place devant une cheminée ou que l’on relie à un conduit.
Certains immeubles parmi les plus luxueux disposent du « chauffage central » grâce au calorifère, système de gaines de terre cuite qui alimentent les différentes pièces en air chaud, à partir d’une source de chaleur située au sous-sol.