L'hôtel des Invalides, 1671-1706

Techniques et métiers

Une couverture de plomb, de zinc et d'or

Le dôme des Invalides surprend par la richesse de sa décoration. La couverture est réalisée principalement en plomb et cuivre. Les nervures du dôme et les ornements sont dorés à la feuille d’or.
La technique de couverture métallique est très ancienne. Le plomb est utilisé depuis l’Antiquité pour couvrir les édifices les plus prestigieux. Métal souple et facile à travailler, d’un gris bleuté, on le trouve à l’état naturel. Pour l’utiliser, on y ajoute de l’antimoine. Cet alliage à plus de 92 % de plomb prend la forme d’un lingot ou “saumon”, prêt à expédier.
Pour obtenir des feuilles de plomb – appelées aussi tables –, on liquéfie de nouveau les saumons par la chaleur. Le plomb a pour inconvénient de s’oxyder très vite à l’air et l’humidité : c’est la raison pour laquelle on rajoute encore un peu d’argent et d’arsenic. Ensuite, on coule le plomb sur une table recouverte de sable. Cette méthode demande beaucoup d’adresse. On obtient alors des feuilles de quelques millimètres d’épaisseur qui pèsent 40 à 45 kg par m2.
Les feuilles de plomb sont ensuite montées sur les parties à couvrir. Le couvreur fixe les feuilles directement sur la volige (montant en bois) avec des clous. Différentes méthodes de pliage et de broches contribuent à maintenir fermement ces feuilles métalliques très lourdes pour éviter qu’elles ne glissent.