Le maçon

Techniques et métiers

La sécurité au Moyen Âge

Sur les enluminures médiévales figurant un chantier de construction, la question de la sécurité des artisans est rarement mise en avant. Souvent, les maçons et les charpentiers sont montrés évoluant sans aucune protection tout en haut des murs et des toits inachevés, empruntant des échafaudages constitués de perches retenues par des cordes, souvent branlants…

Pourtant, le souci de la sécurité des artisans sur les chantiers existe bien, comme en témoignent les nombreuses représentations de "miracles" : un peintre reste accroché à une statue après une chute, un charpentier arrive au sol en douceur dans les bras d'un ange…

Les maîtres bâtisseurs ne s'en remettent pourtant pas à la seule grâce divine. Afin d’assurer la sécurité des artisans, les planchers des échafaudages peuvent être munis de garde-fous et bordés d’une plinthe qui évite la chute des outils.