La maison romaine, Ier siècle ap. J.-C.

Techniques et métiers

La couverture et la charpente

La couverture de la maison romaine est faite de tuiles, fabriquées de la même manière que les briques. Les tuiles sont moulées, mises à sécher à l'abri, puis cuites dans un four pour assurer l’imperméabilité de la future couverture.
Les tuiles, souvent irrégulières et se juxtaposant mal, sont scellées avec du mortier. Vers la fin du XIe siècle, on inventera en Bourgogne les premières tuiles plates avec un rebord à crochet.
Les tuiles des habitations romaines sont des tuiles rondes, qui donneront par la suite les "tuiles canal". Cette technique nécessite en réalité deux formes de tuiles : plates pour celles du dessous et rondes pour celles du dessus. Les tuiles sont scellées au mortier.

Des toits destinés à recueillir les eaux de pluie

Le toit des habitations romaines a une forme très spécifique, car il comporte une ouverture (ou compluvium) destinée à canaliser les eaux de pluie. Ces dernières s'écoulent dans un bassin (impluvium) situé dans l'entrée, ou atrium, de la maison.