La maison urbaine au Moyen Âge

Techniques et métiers

L'éclairage et la préservation de la chaleur

Les fenêtres sont à l’origine dépourvues de châssis et de verre à vitre, un matériau trop coûteux pour la majorité des habitants.

Mais, pour obtenir une température agréable à l’intérieur de la maison, elles sont progressivement munies de systèmes qui font barrière au froid et aux courants d’air : des carreaux de parchemin (peau d’animal épilée et lissée destinée à servir de support d’écriture) huilé pour laisser entrer un peu de luminosité, puis de papier huilé lorsque ce matériau se démocratise au XVe siècle.

Enfin, les fenêtres des maisons aisées sont vitrées. Au XVe siècle, elles sont de plus en plus souvent garnies de châssis de bois pour servir de cadre au verre à vitre constitué de petits carreaux losangés sertis de plomb.