La chocolaterie Menier Menier, 1872

Techniques et métiers

Le motif complexe des briques

De plat et de chant
Les briques de la façade sont disposées sur deux couches. À l’extérieur, les briques, choisies avec soin en fonction des motifs désirés, sont posées à plat. À l’intérieur, les briques sont posées sur le chant et sont simplement enduites de plâtre.
Cette double cloison améliore l'isolation thermique de l'usine grâce à la circulation de l’air entre les deux parois.

Un modèle du motif au 1/10e
La décoration complexe de la façade exige une grande minutie de la part des artisans qui posent les briques unies, blanches (naturelles), grises, émaillées rouges, noires ou jaunes, mais aussi les céramiques en terre cuite comme les rosaces.
Jules Saulnier détaille leur méthode de travail : "Toutes ces briques et pièces de différentes formes et de différents dessins étaient marquées d’un numéro avant de les mettre au four ; les ouvriers qui posaient ces pièces avaient en main un dessin à 10 cm par mètre sur lequel ces numéros étaient reproduits à l’endroit où devait être posé chaque morceau ; il y a eu près de cent quarante numéros."
Source : Jules Saulnier : Usine Menier à Noisiel, dans la Revue d’Encyclopédie d’architecture, 1877