Le Panthéon, 1791

Techniques et métiers

Les vitraux et le pavage

Soufflot prévoit de larges ouvertures garnies de verre, qui déverseront une lumière abondante dans le bâtiment. Ces ouvertures seront ensuite obturées quand le Panthéon deviendra le lieu laïc en hommage aux grands hommes que nous connaissons aujourd'hui.

Comme on peut le voir ci-contre, Rondelet a dessiné très précisément les différentes pièces des vitraux : les pans de verre et les différentes pièces métalliques qui les maintiennent, fabriqués par les métalliers-serruriers à l'œuvre sur le chantier du Panthéon.

Le pavage

Le sol de la nouvelle église est recouvert d'un pavage de marbre au motif complexe. Le plan ci-contre est un projet mais n'a pas été réalisé. C'est Jean-Baptiste Rondelet, vers 1806, qui fournit le dessin définitif du dallage de marbre ; ses motifs géométriques dialoguent avec la structure du bâtiment.