Le plâtrier

Techniques et métiers

Plâtrer et enduire

Lorsque le plâtre est prêt, il faut l’employer sur le champ.

  • La première étape de la mise en œuvre manuelle est l’enduction. Le plâtrier prend un peu de plâtre avec sa truelle qu’il dépose sur la taloche, une plâtresse, pour l’étendre sur la surface à plâtrer.
  • Puis, il va régler avec une règle de plâtrier.
  • Quand le produit a commencé à tirer, il va le resserrer au grand couteau (ou diane, ou cyclope, ...) et finir de le dresser. Le travail est très long et méticuleux dans le cas d’une grande surface.
  • Une fois le plâtre serré, intervient la phase de finition. Selon la finition souhaitée, le plâtre doit être travaillé plus ou moins tôt, plus ou moins sec On peut rechercher différentes finitions : coupée (avec le berthelet), brossée, lissée, poncée…
  • Lorsque le plâtre est totalement sec (environ 2 semaines), il est possible de le cirer (exception faite des plâtres contenant du sable) avec une ou deux couches (pour un fini plus brillant) de cire translucide ou colorée pour mettre en valeur la couleur du mur tout en le protégeant efficacement contre les taches et l'humidité.