Le passage Pommeraye, 1840-1843

Techniques et métiers

La fonte devient industrielle

Au XIXe siècle, les progrès de la sidérurgie rendent possible la production d’ornements métalliques en série, que les architectes ou commanditaires peuvent choisir sur catalogue.
Facile à mettre en forme, la fonte se prête particulièrement à ce type de production décorative. Les fontes ornées, produits de l’industrie mais à vocation décorative, se développent d’abord en Angleterre, puis dans toute l’Europe et aux États-Unis dans la seconde moitié du XIXe siècle. Les éléments sont disponibles sur catalogue et peuvent être appliqués sur tout type de construction.

Former les apprentis

La construction de l’escalier, des rambardes et des becs de gaz du passage Pommeraye est l’œuvre du menuisier-modeleur Lotz.
Les éléments sont fabriqués par Jean Simon Voruz.
Avec ses 1 600 employés, son entreprise devient l’une des plus importantes de la métallurgie nantaise, et consacre une part de son travail à la fonte d’art. Jean Simon Voruz s’efforce aussi de former de nouveaux professionnels du métal pour répondre à une industrie en plein essor. Ainsi, il développe une école d'apprentis destinée à former une main-d'œuvre qualifiée.