Les Travaux publics

Techniques et métiers

Mesurer une distance avec un bâton : le gnomon

Pour établir les mesures des travaux à venir, le géomètre a besoin de calculer précisément les distances. En – 230, Eratosthène calcule la distance séparant deux villes grâce à un gnomon, simple bâton au sol, indiquant l’angle formé par le Soleil. En plantant une canne verticalement, il est en effet possible d'analyser les déplacements du Soleil en mesurant, à midi, l'ombre de la canne.

À partir de l'équinoxe de printemps, l'ombre va diminuer pour être la plus courte au solstice d'été. Le Soleil poursuivant sa course, elle va croître jusqu'à retrouver à l'équinoxe d'automne, la longueur qu'elle avait à l'équinoxe de printemps, puis continuant à s'allonger, elle atteint sa plus grande longueur au solstice d'hiver. Elle diminuera de nouveau jusqu'à l'équinoxe de printemps, le Soleil ayant parcouru une année entière.

Le rapport des longueurs des ombres et de la canne définit mathématiquement des triangles, et permet de calculer aux équinoxes la latitude du point terrestre où est plantée la canne.